Électrosensible : Info ou Intox ? Qu’en pensez-vous ?

Électrosensible : On l’appelle électro-sensibilitéélectro-hypersensibilité (EHS),  hypersensibilité-électromagnétique (HSEM), intolérance environnementale idiopathique attribuée aux champs électromagnétiques (IEI-CEM) ou enfin syndrome d’intolérance aux champs électro-magnétiques (SICEM).

Tous ces mots, jeunes mais barbares, désignent un phénomène que de plus en plus de personnes sont amenées à déclarer. Vous souhaitez en savoir plus pour vous protéger ainsi que votre famille ? Vous souhaitez vérifier que vous n’êtes pas déjà toucher ? Vous souhaitez tout simplement en savoir plus ?

Electrosensible - Schéma Onde

Électrosensible – Schéma Onde

Ce phénomène, généré par les champs électrostatiques de nos antennes et de nos réseaux wifi engendrerait chez les électro sensibles des migraines, des troubles de la concentration, des fatigues et même des vomissements.

Électrosensible : De quoi parle-t-on exactement et y a-t-il une solution pour prévenir cette nouvelle allergie aux ondes ?

Je suis Gautier du blog Faisons-le-mur et je remercie Morgan de m’avoir invité à poster cet article sur son blog.

Hypersensibilité-électromagnétique : Info ou intox ?

Sources ondes - Evaluation Anses

Sources ondes – Evaluation Anses

**Photo : Source: https://lehautparleur.net/**

« On ne naît pas électro-hypersensible, on le devient ! »

Pourquoi autant de termes pour déterminer une « maladie » ?

Et bien dans les faits, le problème est que cette sensibilité aux ondes électromagnétiques n’a pas encore été déclarée comme une maladie à part entière.

C’est la raison pour laquelle l’OMS recommande l’emploi du terme « intolérance environnementale idiopathique  attribuée aux champs électromagnétiques » (IEI-CEM). Idiopathique signifiant une maladie dont on ne connaît pas la cause voire qui n’a aucun lien avec d’autres facteurs.

Le sujet divise donc la communauté scientifique et médicale.

Le Professeur Belpomme (ça ne s’invente pas) l’apprendra à ses dépens en recevant une plainte du Conseil de l’Ordre des Médecins courant février 2018.

Cette plainte sanctionne le fait d’avoir rédigé des certificats médicaux invoquant des « syndromes d’intolérance aux champs électromagnétiques ».

Pourtant, au-delà du fait que l’électro-hypersensibilité soit contestée par le Conseil de l’Ordre des Médecins, les effets biologiques des champs électromagnétiques (CEM) sont, eux, bel et bien reconnus.

Ils vont de la stimulation des tissus musculaires et nerveux  pour les plus basses fréquences, à l’échauffement de ces tissus exposés à des fréquences plus élevées (exemple : oreille qui chauffe durant l’utilisation prolongée du téléphone portable).

Ces champs électromagnétiques d’extrêmement basse fréquence et ces radiofréquences (les lignes électriques de transports, antennes relais, transformateurs électriques, lampes, robots ménagers, téléphones,  ordinateurs, etc.) ont d’ailleurs été classés cancérogènes possibles pour l’homme par le CIRC (Centre International de Recherche sur le Cancer) en 2002.

Rien de totalement alarmant en somme, mais quand le doute s’installe, il est difficile à déloger.

Et puis, le doute n’est-il pas le premier pas vers la science ? 🙂

Électrosensible : Où est le risque?

L’hypersensibilité  électromagnétique est une allergie aux ondes comme ils s’en cachent bien d’autres dans nos intérieurs modernes. Je vous invite vivement à en prendre connaissance via ce court article que j’ai publié sur le sujet :Une chambre d’enfant sans polluants ni allergies

Ainsi, et pour tout dire, le danger ne se cache pas. On ne le voit pas, c’est tout !

Pourtant, aujourd’hui, il est potentiellement partout.

Les concentrations urbaines sont particulièrement exposées car les antennes relais téléphoniques fleurissent plus que jamais.

Dans les campagnes aussi on évitera la surexposition en s’éloignant de ces mêmes antennes.

On se distancera également des réseaux de chemin de fer, des lignes à haute tension ou des transformateurs électriques.

La liste des antennes émettrices françaises a pu être répertoriée sur le site https://www.cartoradio.fr/

C’est un outil très pratique qui m’a permis de savoir que j’avais une antenne Orange et une antenne SFR à 300 mètres de chez moi.

Vous pouvez aussi faire le test, cela prend littéralement 30 secondes.

Géolocalisation des antennes

Géolocalisation des antennes

**Photo : Géolocalisation des antennes via www.cartoradio.fr/  **

A part cela, d’une manière générale, on fera attention à ne pas s’exposer inutilement aux ondes de notre téléphone portable et à couper le wifi chez soi quand on en a l’occasion.

 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Boitier VDI : Schneider-Electric Lexcom Home Essential

Les manifestations de la sensibilité-électromagnétique

Avant de dire quoi faire pour se protéger à minima des ondes électromagnétiques, voici une liste de symptômes qui vous aidera à déceler une éventuelle sensibilité-électromagnétique.

L’OMS relève les états suivants chez les personnes se déclarant électro-sensibles

Les états végétatifs : de la fatigue, de la lassitude, des problèmes de concentration, des étourdissements, des maux de tête, des insomnies.

Les complications dermatologiques : des rougeurs suivies de sensations de brûlure, des fourmis dans les extrémités, des picotements sur la peau.

Les autres gênes relevées : des nausées, des troubles digestifs, des palpitations cardiaques, des acouphènes, des vertiges.

A ces problèmes s’ajoutent souvent un isolement social dû à une incompréhension de l’entourage. On parle alors d’isolement psychosocial.

Des électrosensibles dans votre foyer ?

Alors est-ce que les ondes électromagnétiques sont réellement nocives ?

Est-ce un mal psychique moderne qui touche l’imagination de nos contemporains ou une arme de destruction massive qui nous grille à petit feu ?

Est-ce un fait reconnu mais occulté par des conflits d’intérêt ?

Je ne saurai le dire.

Néanmoins, comme toutes les pollutions, la pollution électromagnétique est à prendre au sérieux pour protéger son entourage. Que l’on y soit sensible soi-même ou non.

La liste des symptômes énumérés dans le chapitre précédent a cela de perturbant que la plupart des maux énoncés appartiennent aussi au registre des conséquences du stress ou de la pollution environnante (voir l’article :Les Composés Organiques Volatiles (COV) dans l’air du temps).

Dès lors, il est difficile d’identifier précisément de l’électro-hypersensibilité chez nos proches.

Cependant si vous remarquez des états de fatigues récurrents ou des mots de têtes chroniques chez vos proches ou chez vous même n’excluez pas trop vite la possibilité de l’hypersensibilité-électromagnétique. Ou du moins, n’excluez pas le fait que même une légère sensibilité-électromagnétique peut être le facteur aggravant d’un problème psychique existant.

L’idée est alors de déterminer l’endroit qui déclenche le plus souvent ces symptômes.

Est-ce sur votre lieu de travail ? Chez un ou une amie en particulier ? À votre domicile ?

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Schéma d'un réseau VDI Grade 2

Ceci permettra de mettre en œuvre une protection adaptée en identifiant les sources électromagnétiques (longues ou courtes fréquences) à l’origine des symptômes.

Vous êtes électrosensible : Comment se protéger des ondes électromagnétiques ?

La mesure essentielle est bien sûr de réduire tout risque au strict minimum !

Pour ce faire, on limitera progressivement notre exposition aux ondes électromagnétiques des appareils de la maison..

Personnellement, je mettrai l’accent sur l’exposition des enfants car on ne mesure pas encore précisément les effets de l’électromagnétisme sur le cerveau et les organes en plein développement.

Personne réfugiée dans une caravane calfeutrée d’isolant en aluminium

Personne réfugiée dans une caravane calfeutrée d’isolant en aluminium

**Photo : Personne réfugiée dans une caravane calfeutrée d’isolant en aluminium**

 

Actions à prendre quotidiennement pour se protéger

Limiter l’exposition aux radiofréquences et aux hyperfréquences se traduit par limiter ou éviter l’usage de certains appareils et appliquer les précautions suivantes :

  • Les téléphones portables → Choisir un téléphone portable à faible débit d’absorption spécifique (DAS) et utiliser des oreillettes (kit main-libre).
  • Les téléphones sur socles (DECT) → Choisir un téléphone filaire car les DECT émettent une grande quantité de champs électromagnétiques. Même lorsqu’ils ne sont pas en communication.
  • Les écrans cathodiques → Opter pour un écran plat. Pensez également à respecter un éloignement minimum de 5 fois la diagonale de l’écran. Il existe aussi des pastilles supposées annuler le caractère pulsé du champ.
  • Les ordinateurs → Éviter la wifi et opter pour un réseau internet filaire. Ici aussi, l’utilisation de pastilles anti ondes est imaginable.

Pour éviter la wifi, rien de mieux qu’une installation VDI filaire de qualité, pour ne pas se priver d’Internet. Pour cela, je vous conseille de prendre du grade 3 TV, qui est blindé et limite donc grandement les ondes.

Les plaques à induction, les fours à micro-ondes, les radios-réveils ou les ampoules à basse consommation sont également à regarder de près (façon de parler bien-sûr:))

Réaménagement éventuel de son lieu de vie

Si certains symptômes vous laissent penser qu’un de vos proches ou vous-même êtes sensibles aux radiations électromagnétiques, des mesures de fond sont à mettre en place.

L’occasion d’une rénovation ou d’un déménagement peuvent s’avérer une opportunité de porter une attention particulière au sujet de la protection contre les ondes.

Peinture écran anti ondes

Peinture écran anti ondes

**Photo : Peinture écran anti ondes**

Voici quelques pistes à considérer :

Les prises à la terre → Contre les champs électriques, il convient en effet de vérifier si (toute) l’installation électrique comporte des prises à la terre. La valeur de la résistance électrique mesurée au niveau des prises de courant doit être la plus faible possible : au moins inférieure à 10 ohms et si possible inférieure à 5 ohms.

Descendre sous 2 ohms serait l’idéal (la norme EDF autorise jusqu’à 100 ohms !).

L’emplacement des câbles électriques → Autant éviter de séjourner à proximité des câbles électriques car ils rayonnent. Ceux-ci sont d’ordinaire intégrés dans les murs donc il faudra être prévoyant lors de la conception du réseau électrique.

Pour mémoire, la présence d’une tension électrique génère un champélectrique et la présence du courant électrique génère un champmagnétique.

Sachez qu’il existe aussi des câbles blindés qui stoppent presque tout rayonnement et conduisent leurs résidus à la terre.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Schéma d'un réseau VDI Grade 3

On privilégiera ce genre d’installation blindée dans les zones de repos car leur surcoût n’est pas négligeable.

Il existe également des gaines ICTA blindés pour y faire passer les câbles de courant fort.

Interrupteurs bipolaires et/ou  bio-rupteurs  Il est possible de placer dans le tableau électrique des interrupteurs automatiques de champ, qui coupent automatiquement l’arrivée du courant dans les pièces où aucun besoin n’est détecté.

Peinture écran haute fréquence → Une solution globale contre les ondes extérieures pourrait être une peinture distribuée par la marque Yshield. Elle bloque les champs électriques de hautes et basses fréquences et évacue les charges statiques vers la terre. Inutile de préciser que cette option est à considérer en cas de certitude d’être atteint par l’électro-hypersensibilité puisque son prix tourne autour de 60€/litre.

Le béton de chaux-chanvre → Le béton de chaux-chanvre est connu pour avoir des propriétés innombrables (isolation thermique, isolation phonique, assainissement, inertie thermique,hygro-régulation, bilan carbone, résistance au feu, …).

Parmi toutes ces qualités, se trouve aussi celle de stopper efficacement les ondes. Dans le cas d’une rénovation ou l’isolation est à refaire, ce matériau multifonction abordable est certainement le premier que je conseillerai.

Pour aller plus loin : Chaux Aérienne et Chaux Hydraulique | Les 8 différences essentielles

Mur en béton de chaux-chanvre banché

Mur en béton de chaux-chanvre banché

**Photo : Mur en béton de chaux-chanvre banché**

La tendance

La tendance aujourd’hui est au développement. Après le réseau 3G, et un réseau 4G à peine installé en France, on nous promet déjà une bande 5G jusqu’à 14 fois plus rapide que la 4G.

Les transports en commun sont équipés du wifi ainsi qu’une grande partie des établissements publics tels que les bibliothèques, les gares ou les hôpitaux.

Dans le même temps de plus en plus de personnes se sentent victimes des radiations électromagnétiques.

J’ai de la peine à trouver un chiffre officiel mais le site www.electroprevention.com annonce 1 % de la population française pour ce qui est des électro-hypersensibles et très probablement au-delà de 10 % pour ceux qui ont un jour souffert d’un SICEM (Syndrome d’Intolérance aux Champs Electro-Magnétiques).

Loin de moi l’idée d’être trop alarmiste avec cet article, mais comme vous le savez : « l’habitude endort la prudence ».

Il est parfois bon de savoir prendre des précautions pour avoir l’esprit tranquille.

Si vous êtes concernés par le sujet, que vous êtes électrosensible, ou si vous voulez partager vos questionnements, je serai ravi de vous lire dans les commentaires.

Merci d’avoir pris le temps de lire cet article jusqu’au bout et à très bientôt !

Gautier du blog Faisons-le-mur.com

Pour avoir plus d’infos sur le sujet de l’hypersensibilité, vous pouvez vous rendre sur le site de ces associations :
EHS & MCS
Les Robins des Toits
Electroprevention.com

Partager l'article :

One thought on “Électrosensible : Info ou Intox ? Qu’en pensez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.