VDI-Theque : Grade 3 – Maison 160m2 – 5 chambres

Vous êtes peut-être dans la même configuration que Florent, qui a fait construire sa maison et souhaitait absolument avoir une installation réseau de qualité. Pour cela, il a cherché sur internet comment faire son installation VDI et il est tombé sur ce site.

A partir de là, il s’est laissé guider : il a demandé à l’électricien, de poser des prises catégorie 6a et de tirer les câbles grade 3 TV jusqu’à la baie de brassage 19 pouces. Il a gardé pour lui l’aménagement de la baie et les achats de composants comme vous allez le voir en dessous.

Voici un aperçu du résultat :

Baie de brassage 19 pouces ouverte (Florent)

Baie de brassage 19 pouces ouverte (Florent)

Florent a fait son installation en suivant les conseils de ce blog et est très satisfait du résultat. Il m’a donc contacté pour partager son résultat en se disant que cela pourrait aider d’autres personnes. Je pense qu’il a bien raison ! C’est pourquoi je vous partage nos échanges. Ce qui est très intéressant dans son cas, c’est la mise en place d’un rail din pour y fixer son DTI. Un rail din qu’il a découpé lui même et qui lui à permis de faire l’économie de 40 euros à peu prêt. Et comme tout le monde le sait, il n’y a pas de petites économies, surtout quand on construit ou quand on rénove !

Le projet de Florent

« Il s’agit d’une maison neuve via constructeur de maison individuelle, ma femme s’est occupée de l’aménagement de la cuisine, j’ai géré les réseaux ! Avec un travail dans l’informatique (logiciel), j’avais de bonnes notions des réseaux mais pas d’une installation VDI, le site m’a été grandement utile !

A la lecture des différents articles et notamment « Grade 3, Grade 2, Grade 1 : Quelle signification ? », mon choix s’est arrêté sur une installation en grade 3 TV avec prises RJ45 6A, pour être le plus évolutif possible.

Voici mes plans :

Plan Courants faible RDC (Florent)

Plan Courants faible RDC (Florent)

Plan Courants faible Etage (Florent)

Plan Courants faible Etage (Florent)

 »

Les travaux de l’électricien

« L’installation courant faible était comprise dans le contrat du constructeur (électricien qui gérait les courants forts). Le matériel de base proposé (Grade 2 avec coffret UNO 8 prises, prises coaxiales pour la TV) étant limité, je m’étais assuré qu’il était possible, moyennant finance évidemment, de personnaliser l’installation ! Même si on sentait bien que ce n’était pas le métier d’origine de l’électricien au niveau conseil (« grade 2, c’est bien suffisant ! »), le travail a été de qualité avec un travail très propre d’intégration de la baie de brassage 19 pouces.Comme vous pouvez le voir avec la photo ci-dessous :

Baie de brassage 19 pouces mis en place par électricien (Florent)

Baie de brassage 19 pouces mis en place par électricien (Florent)

Au niveau financier, que ce soit pour des prises électriques, points lumineux,… ou donc prises RJ45, mon électricien a facturé « au forfait » : câble, prise et main d’œuvre sont intégrés dans un prix moyen (quelle que soit la distance au tableau). Cela m’a donc coûté 58€ HT hors remise la prise RJ45 Odace catégorie 6A + câble grade 3S. J’ai eu une moins-value pour la baie UNO et les prises coaxiales. Quand on prend les tarifs unitaires (~15€ la prise, ~0.9€/m câble), cela semble élevé, mais il faut également prendre en compte la main d’œuvre (l’installation de la baie, le câblage des prises et des keystones ont été effectués par l’électricien) et il a passé du temps ! Dans tous les cas, j’étais contraint par le délai et le contrat constructeur.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  VDI-Thèque : Grade 3 – Appartement 80m2 – 2 chambres

On réfléchit donc à 2 fois avant de mettre une prise. En m’aidant de l’article « Installation VDI – étape 1 : Faire un plan », j’ai répondu à mon besoin actuel (prise TV salon, prise ordinateur bureau,…), mes besoins futurs (multiples prises dans la chambre des enfants, TV dans la chambre parentale, éventuelle installation d’une box dans le salon mais ai optimisé le nombre (bureau : 1 seule prise mais avec un switch pour NAS, PC, imprimante,… idem salon avec TV, boitier multimédia, ampli,…) et ai exclu celles qui me semblaient superflus même à terme (frigo connecté dans la cuisine, prises dans la buanderie, TV chambre enfants,…). Au pire, il reste le wifi ou les solutions pour doubler/tripler les signaux pour certaines prises qui ne nécessitent pas du Gigabit.

Le résultat

« J’ai aujourd’hui 14 prises RJ45 réparties dans la maison, seules 6 sont utilisés en ce moment (4 internet, 1 TV, 1 téléphone) mais cela permet de voir venir (quand les enfants grandiront notamment !). »

Baie de brassage 19 pouces et tableau électrique (Florent)

Baie de brassage 19 pouces et tableau électrique (Florent)

La liste d’achat

Coté baie de brassage

  • Baie 19″ 9U équivalente à celle-ci. Pour la petite histoire, je l’ai récupéré dans la cave d’une entreprise, dans un sale état. Mais après nettoyage et changement de la serrure ça m’aura fait gagner une bonne centaine d’euros !
Baie de brassage 19 pouces avant nettoyage (Florent)

Baie de brassage 19 pouces avant nettoyage (Florent)

Baie de brassage 19 pouces vu de coté (Florent)

Baie de brassage 19 pouces vu de coté (Florent)

En dehors de la baie

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  VDI-Thèque : Grade 3 - Maison 120 m2 - 4 chambres - Bureau

Les retours de Florent

« L’avantage avec la construction, c’est que j’ai pu prendre mon temps pour bien comprendre, faire mon choix, attendre les promos, regarder le marché de l’occasion,…

Aujourd’hui j’ai une belle baie qui clignote tel un sapin de Noël, un réseau Gigabit qui fonctionne parfaitement, une TV sans aucun problème de réception,… J’ai évidemment droit à des commentaires sur les dimensions imposantes de la baie de brassage 19 pouces mais aussi sur la praticité de tout avoir intégré dans un même boitier, de manière très propre. Vous n’y êtes pas pour rien, j’en profite donc pour vous remercier ! »

 

Je félicite Florent pour la belle installation VDI qu’il a réalisé avec succès. Et je le remercie particulièrement pour les retours qu’il m’a fait et qui me permettent « d’écrire » cet article avec son accord sur son histoire.

Si vous avez des questions poser les dans les commentaires, ou si vous aussi vous souhaitez partager votre histoire, n’hésitez plus contacter moi !

Partager l'article :

19 thoughts on “VDI-Theque : Grade 3 – Maison 160m2 – 5 chambres

  1. Hello. Très bel article. Du coup, je vais certainement faire en faire un aussi. Surtout que l’idée du rail DIN je l’ai également faites. J’ai pu y fixe le DTI, qu’une borne de mise à la terre, le répartiteur tnt avec son filtre 4G. Prix imbattable également ( rail DIN de récup ) je vais laisse une petite photo dans quelques minutes, si j’arrive à savoir comment on fait :). Bisous

    • Bonjour Justincroyable,

      Très bonne idée si tu souhaites aussi partager ton installation, je suis preneur.
      Plus il y aura d’exemple plus cela aidera !
      Tu sais comment me contacter par mail 🙂

  2. Bonjour à toutes et à tous
    Juste un petit commentaire (mais il se peut que la réponse soit dans ton exposé et qu’elle m’est échappée…). Étant donné que c’est ton électricien qui a câblé et connecté les prises RJ45 cat6a (et que bien entendu tu as dû affronté l’inévitable et exaspérant « le grade 2 est bien suffisant » ;=) ), s’est-il assuré avec le testeur de câble que la mise à la terre des grade 3 est bien réalisée sur toutes les lignes des noyaux aux prises ?
    Cordialement
    JM

  3. En complément de ce qu’a fait FLORENT et qui pourrait vraisemblablement en intéresser bien d’autres.
    Mon problème :
    Aux fins fonds de la France profonde et en pleine nature (lieu desservi par un chemin communal prenant sur une route départementale à 190 m à vol d’oiseau…), nous (ma femme & moi) allons lancer la rénovation (très lourde) de bâtiments de ferme d’une superficie au sol d’environ 270 m2 où tous les murs -même les deux de refend- font de plus de 60 cm d’épaisseur, pour en faire notre maison d’habitation.
    Cette maison sera de plain-pied et de 8 pièces [dont 4 chambres + une cuisine et son cellier, 2 WC et 3 salles d’eau] .
    La maison proprement dite faisant plus de 150 m2, le recours à un architecte est obligatoire pour le dépôt du permis de construire.
    Totalement incidemment et qui se sait peu : pour des bâtiments agricoles le recours à un architecte n’est obligatoire qu’à partir de 800 m2.
    En sus, à moins de 10 m du bâtiment d’habitation, il y a une petite bergerie + une étable (qui sera transformée en atelier-remise-chaufferie) + un appentis.
    Nous voulons y finir nos jours.
    Entre autre, notre installation domotique devra donc contribuer à assurer la sécurité de nos personnes (dont notre télésurveillance médicale) et de nos biens (vidéosurveillance).
    Elle devra aussi être évolutive tant de notre vivant (par exemple, permettre l’installation ultérieure de fermetures commandées des volets battants) que pour ceux qui nous succéderont.
    Comme dans une bonne partie de notre future maison le sol est actuellement en terre battue, notre cas est similaire à celui d’une construction neuve : l’impératif primordial est donc la conception, puis la réalisation du réseau domotique.
    Dans toutes les pièces de vie de la maison (hormis les WC & les salles d’eau) ainsi que dans la cuisine, nous voulons avoir la possibilité d’installer des matériels VDI, en sus de ce qui concernera la sécurité.
    Dans l’atelier-remise-chaufferie, là encore, en sus de ce qui concernera la sécurité, je voudrais des prises RJ 45 pour communiquer (Téléphone & Internet) et avoir de la musique.
    Je suis parfaitement conscient qu’il faut mettre en place un réseau câblé VDI de grade élevé.
    Je tiens à ce que l’ensemble de nos installations soit totalement indépendant de normes « propriétaires »…
    Par ailleurs -mais en ce domaine ma « religion » n’est pas encore faite- pour les commandes de l’installation électrique de puissance (à réaliser en mono & triphasé -notamment pour alimenter la chaudière à plaquettes de bois), j’envisage un système de commande fondé sur la norme KNX.
    Étant situés à moins de 100 km d’un très important fabricant français de matériels électriques, le moins possible adepte des solutions qui ne lui sont pas propres… la très grande majorité des électriciens sur place étant plus que sous son influence (d’autant plus importante qu’il a installé une maison de démonstration totalement câblée), si je laisse faire tant soit peu, on m’expliquera qu’il est impossible de faire autrement que de recourir à tel ou tel matériel… faisant appel à une solution propriétaire.
    Dans un tel contexte, la meilleure solution me semble consister à établir des cahiers des charges très complets répondant à nos souhaits (actuels & potentiels) tant pour l’installation de puissance (qui je le rappelle comportera du mono et du tri, donc, entre autre problème d’équilibrage des phases) que pour celle domotique qui sera en TBT.
    Pour des raisons de garantie et de sécurité -comme Florent- j’aurai recours à un électricien confirmé qui dans la maison fera l’intégralité des installations électriques & domotique, dans l’atelier-remise-chaufferie tout ce qui concernera la chaudière (mono et tri), me réservant l’installation sous tube de la lumière, des prises mono et tri… et du petit tableau électrique secondaire.
    Bien évidemment j’ai lu et relu la dernière édition des ouvrages suivants :
    – Guide du câblage universel de J. Nozick,
    – Réussir son installation domotique et multimédia de F.-X. Jeuland,
    – Le guide pratique de la maison connectée de F. Neuman.
    Tous sont très intéressants, mais laissent sur la faim.
    Point ultime, nos systèmes informatique sont sous Linux (Mageia 5 & 6), nous n’utilisons que des logiciels libres, avant tout par principe, et nous nous y tiendrons.
    Dans un tel contexte que me conseillez-vous ?
    Sachant qu’au terme de mes réflexions, je devrais aboutir à un (et même « des ») cahier (s) des charges qui soient les plus complets possibles : il est clair que je me ferais un devoir et même un plaisir, de vous les communiquer.
    Bien cordialement,
    Jean-Pierre

    • @Jean Pierre,

      Si tu ne comptes pas installer un réseau 10Gb avec utilisation intensive d’un serveur de vidéo HD 4K, tu peux te contenter d’utiliser du câble réseau sftp catégorie 6A et des prises RJ45 assorties. Tu passes le tout dans de la gaine ICTA verte pour ne pas la confondre. Pour le brassage, tu utilises une armoire de brassage 19″, un bandeau LSA, un rail din pour le DTI et des étagères pour poser tes actifs (box, switch, NAS, etc). Si tu compte faire de la vidéo surveillance, investis dans un switch POE pour alimenter les caméras via les câble Ethernet.
      Tu peux doubler le câble réseau avec un autre SFTP, ou alors avec un câble coaxial pour la TNT ( même en grade 3)

      Comme dit plus haut, il faut soigner les mises à la terre et tester le câblage avec un validateur capable d’effectuer une recette. Essaie d’éloigner au mieux les courant faible et le courant fort.

      Bon après tu auras un super réseau, mais connecté à une liaison ADSL poussive, ou une 4G box, mais surement pas la fibre vu que tu es dans la cambrousse….

  4. Il est un point essentiel à prendre éventuellement en compte. Pensez-vous vous prémunir ( à tort ou à raison, libre à chacun de se faire son opinion…) des émissions électromagnétiques ? C’est là un élément fondamental. Pourquoi, dans le fin fond de votre campagne (si j’ai bien compris :=) ) exiger le grade 3 ? Il y a certes le gain potentiel de bande qui est déjà en soi un avantage suivant comment vous allez exploiter votre réseau mais il y a aussi la qualité du blindage du réseau qui présente une plus-value non négligeable au niveau de la réalisation des travaux (proximité relative de courants forts). Enfin, comme on ne refait pas son réseau « courants faibles » comme on refait le papier-peint de la maison, on a tout intérêt à anticiper les évolutions technologiques. Je trouve pour ma part que le fait de partir de rien ou presque dans votre habitation est déjà un avantage capital. Pour ma part, j’ai refait mon réseau fort+faible dans ma longère habitée et là j’ai dû composer avec les éléments. 1°) Suppression du CEM dû à une installation fin des années 70 avec des câbles qui côtoyaient allègrement toutes les structures en bois de la maison 2°) Création du réseau VDI câblé (pas de WIFI par principe). Le tout en minimisant bien sûr les dégâts sur les murs intérieurs en torchis. Avec le grade 3 (S) pour les courants faibles, le Prefil’zen (voir sur le net ) particulièrement efficace mais relativement cher et enfin et surtout l’achat des composants sur le net ( environ 30% à 40% d’économie) je pense avoir atteint mon objectif en plaçant l’intégralité de mes câbles dans une même saignée de 14cm de haut à partir du sol . Mon testeur de CEM me donne alors un résultat absolument nickel. J’insiste une fois encore sur la nécessité de tester le câblage VDI y compris sa Mise à la terre bien sûr (la connexion des prise cat6a voir 7 ainsi que des noyaux n’est pas tjs une partie de plaisir. :=)). Enfin, ne pouvant pas installer mes deux coffrets (Répartition et Communication avec switch blindé et box intégrée bien sûr) hors des pièces à vivre, j’ai opté pour un coffret d’encastrement métal en epoxy (de chez Schneider ; pour ne pas les citer ;=)) qui ne nuit en rien à l’esthétique et qui surtout assure parfaitement sa fonction de cage de Faraday.
    Cordialement

    • Merci pour vos conseils, notamment de m’avoir rappelé :
      – de prendre en compte l’influence des courants électromagnétiques auxquels, dans mon cas, s’ajoute celle « naturelle » de la radioactivité due à la nature du sol (incidemment qu’avez-vous comme testeur CEM ? -mes notions d’électrotechnique sont plus que très lointaines et n’ont jamais été appliquées),
      – de refuser la WIFI, pourtant prôné par la plupart des « formateurs » en utilisation d’Internet (dans mon cas, en tout état de cause, ça ne passerait pas à travers les murs),
      – la nécessité de tester le câblage VDI (que j’allais totalement ignorer) et d’imposer sa mise à la terre.

      Je retiens aussi l’emploi de gaines blindées (préfilées ou non) PREFIL’ZEN -dont j’ignorais totalement l’existence- ainsi que l’idée du coffret de communication en métal servant de cage de Faraday (ce que j’aurais totalement occulté).

      Dans mon cas, les gaines de tous les réseaux de fluide, notamment électricité de puissance et TBT, seront noyés dans une dalle en mortier de chaux, elle-même recouverte par une chape toujours en mortier de chaux contenant le chauffage par le sol, le tout recouvert par du plancher périgourdin (4 carreaux en terre cuite disposés en losange et entourés de navettes en châtaignier : c’est très classique dans la région et en rien original).

      Dans les plans, j’ai prévu un local technique suffisamment grand pour y loger l’ETEL (espace technique électrique du logement), le tableau de communication, ses annexes internet, l’imprimante et le scanner, la TV hertzienne et satellitaire, ainsi que les dispatchings du chauffage et de l’ECS (eau chaude sanitaire).

      Pour le moins, vous aurez contribué à durcir fortement mon cahier des charges : je vous en suis très reconnaissant.
      Bien évidemment, je suis preneur de tout conseil complémentaire.
      Encore merci et bien cordialement,
      Jean-Pierre

  5. Effectivement dans votre cas (Courant forts sous terre) le Prfil’zen ne s’impose pas. A condition toutefois de veiller à bien gérer les prises de chevet dans les chambres… Le appareils dont je dispose ne sont pas d’un usage particulièrement pointu. Les testeur de champ (pas franchement donné…) un esi24, qui peut-être ne s’imposera pas dans votre configuration, ne fournit pas de mesure à proprement parlant mais un comparatif. Le lien suivant vous en dira plus que toutes mes explications plus ou moins tordues. :=)
    https://epeconseil.fr/produit/epe-conseil-esi-24/
    Pour tester les câbles VDI, je dispose du Kabeltester de Voltcraft (environ 75€), indispensable si vous réalisez votre câblage vous-même est quant à lui en vente ici :
    http://www.conrad.fr
    J’espère avoir fait le tour dans l’immédiat. Si je peux vous être utile, ce sera avec plaisir, sachant toutefois que je ne suis pas non plus un pro…… ;=)

    • Bonjour,
      Petite question (idiote ?) : afin de bien protéger les signaux, vous utiliseriez le Prefil’zen pour passer les câbles courant fort ou courant faible ou les deux séparément ?
      Cordialement,

  6. Le Prefil’zen n’est utile que pour le courant fort. Il s’agit en fait d’une gaine type ICTA, de couleur bleue, contenant sur sa surface interne une couche conductrice. A l’intérieur de cette gaine passe les 3 fils habituels torsadés entre eux (Important pour réduire les champs magnétiques !) (vet/jaune (terre), bleu (neutre) et rouge (phase) mais aussi et surtout (c’est là sa seconde spécificité) un fil semi-conducteur en contact en une multitude d’endroits avec la fameuse couche isolante de la gaine. Ce semi-conducteur sera mis à la terre à au moins une de ses extrémités et fera de la gaine une cage de Faraday particulièrement efficace. La gaine seule,mais avec sa bobine de semi-conducteur bien sûr, est commercialisée sous le nom de Flex-a-ray. On peut alors choisir le nombre et la couleur des fils qu’elle contiendra suivant la nature des éléments que l’on a à câbler afin de respecter ainsi les normes…. Cette gaine, précâblée (Prefil’Zen) ou pas (Flex a ray), existe bien sûr dans les diamètre usuels à savoir 16mm, 20mm et 25mmm… Attention, elle n’est hélas commercialisable à ma connaissance qu’en bobine de 100m. Ici par exemple :
    https://www.electromagnetique.com/boutique/liste_produits.cfm?type=24&code_lg=lg_fr
    Une maison, d’après mon expérience (je n’ai aucun intérêt particulier ), très sérieuse, à dimension humaine et particulièrement réactive (délais courts). Et facilement joignable par téléphone.
    Compte tenu de votre situation et à condition que le passage des câbles se fasse en général de manière relativement profonde (à voir avec votre artisan) dans les murs et cloisons il semblerait que l’usage de ce type de gaine ne présenterait d’intérêt pour vous et les vôtres que dans les chambres (aux chevets) ou bien sûr si une personne de votre entourage est électrosensible…
    En ce qui concerne les courants faibles (internet, téléphone, TV…) les signaux (courants) seront acheminés avec du câble grade 3 donc doublement blindé (blindage général + blindage des 4 paires de fils torsadées que contiennent les câbles dédiés aux courant faibles) ressemblant à l’extérieur à du câble télé coaxial et donc rien à voir avec les câbles destinés au courant fort. Ce double blindage permet alors aux signaux transmis de ne pas être « déformés » par d’éventuelles perturbations électromagnétiques environnantes et de vous assurer la meilleure qualité de transmission d’image ou de son sur votre réseau. Le grade 3S permet même de se dispenser du câble TV coaxial pour la tV satellite et de transformer n’importe laquelle de vos prise RJ45 en prise TV ; sous réserve bien sûr que la connexion au tableau de communication l’autorise.
    J’espère avoir contribué à vous éclaircir un peu les idées. N’hésitez pas à nous faire part de la réaction des artisans auxquels vous présenterez votre projets. Enfin, dernier point : je ne partage pas nécessairement le point de vue suivant lequel un « système propriétaire » ne pourrait pas être avantageux. En fait, à mon sens, ce point de vue se défend si on a déjà « essuyé les plâtres » en réalisant soi-même une première installation . ;=)
    En tout état de cause, le point crucial est selon mon expérience l’implantation de vos coffrets (répartition et communication) nécessaires à vos choix et de l’encombrement dont vous disposerez…
    PS : je ne relis pas, je me sauve… Et par conséquent je vous prie de ne pas être trop exigeant ni sur la forme ni sur le fond de mon commentaire… :=)
    Cordialement

  7. Super ! Pour ma part, c’est beaucoup d’informations très, très utiles. Merci.

    Je repense néanmoins à l’article « Câblage RJ45 : Normes et Bonne pratique » sur le site où on lit que « Le câble Ethernet ne doit pas être mis sans protection, comme l’électricité, il faut qu’il soit à l’intérieur d’une gaine. (…) Selon le diamètre de la gaine ICTA (Isolant Cintrable Transversalement Annelé), vous pouvez passer 1 ou plusieurs câblage RJ45 »
    Donc, mettre de l’ethernet grade 3 ou 3TV dans une gaine blindée ICTA serait comme porter ceinture et bretelles, voire être redondant ?

  8. Oui bien sûr, le grade 3 ou mieux encore le grade 3S (la différence de prix est minime) doit lui aussi être placé dans une gaine ICTA verte ; classique si j’ose dire nulle besoin qu’elle se comporte comme une cage de Farady puisque le grade 3 ou 3S est déjà blindé…. Je suis désolé d’avoir négligé cette précision essentielle.
    Il faut savoir que ce qui caractérise la qualité d’un câble VDI est sa capacité à transmettre les fréquences. Vous trouverez l’essentiel des explications et certains matériels ici :
    https://www.touslescables.com/bb/index.php
    Très sympa et d’une disponibilité invraisemblable.
    Cordialement

  9. Salut
    Très bon article. Un petite question que je me pose depuis un moment, faut-il laisser du mou en terme de câbles dans le coffret de communication ou faire au plus juste ?

  10. Il y a tjs intérêt à laisser du mou, disponible derrière le coffret (une boucle donc minimum 30cm). C’est normalement ce que font les pros en gardant ce mou dans la GLT pour les installations résidentielles. Ne serait-ce que par nécessité si le coffret de communication (courants faibles) doit être remonté (resp : descendu) par rapport aux prévisions ou suite à un incident. L’argument vaut aussi pour le coffret de répartition (courant fort). Schneider fournit des vidéos sympas sur les installations résidentielles (avec bien sûr une légitime arrière-pensée commerciale compréhensible). Les coffrets résidentiels ( dans une zone habitée) sont généralement exigus ; ce qui est moins le cas pour tout ce qui peut être placé en zone non habitée (garage, sous-sol… par exemple) avec les inesthétiques baies de brassage mais tellement fonctionnelles. Ne serait-ce que pour l’encombrement réservé à la box par exemple;=)
    J’espère avoir répondu à votre attente.
    @+
    Cordialement

  11. Juste une précision importante : Tout est là
     » Essaie d’éloigner au mieux les courante faiblee et le courant fort. »
    Et
    « Tu peux doubler le câble réseau avec un autre SFTP, ou alors avec un câble coaxial pour la TNT ( même en grade 3) »
    C’est une affaire de choix suivant la place dont on dispose et les éventuelles saignées dans lesquelles on est amené à « investir »…
    Pour ma part, je ne pouvais pas faire deux saignées distinctes suffisamment distantes dans les murs de ma longère, je n’avais pas non plus un immeuble à câbler et je devais éliminer les CEM. Ma solution m’a donc permis de tout caser dans une saignée de 14cm de haut dans mon torchis à partir du niveau de mon dallage en pierre de Bourgogne. Par ailleurs, avec mon grade 3S ma TNT fonctionne à merveille (meilleure qualité d’image avérée que par la TV Orange) dans toutes les pièces de la maison (distances au coffret inférieures à 25m). Ma carte vidéo ampli TV est prévue mais pas activée.
    Il est des solutions pouvant s’avérer plus économiques mais à mon sens pour les personnes qui ont déjà l’expérience de ces systèmes et installations. Mon sentiment est que dans le cas contraire on a rapidement le sentiment a posteriori d’avoir fait des « économies de bouts de chandelle ». En gros, l’aspect subjectif n’est pas à négliger. Ce qui m’a fait dire précédemment qu’il faut parfois y regarder à deux fois avant de rejeter d’emblée une « solution propriétaire ».
    Cordialement

  12. Merci à vous pour la participation de chacun et les réponses que vous apportez !
    Je n’ai rien à ajouter de plus aux différentes réponses apportées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.